Comment acheter un site internet et le revendre plus cher ?

acheter un site internet

L’édition de sites est une activité lucrative de nos jours et les sites qui font des revenus passifs se revendent très, très bien.

Si bien que beaucoup d’entrepreneurs sont passés experts dans l’art d’acheter un site identifié comme “à fort potentiel”, dans le but de le retravailler et le revendre bien plus cher.

C’est ce qu’on appelle faire du flipping, et cela revient au même que d’acheter une vieille barraque pour en faire un manoir.

Alors non, ce n’est pas donné à tout le monde, il faut un minimum de compétences en édition de site et en SEO, mais ce n’est pas si compliqué. Il faut aussi être capable de flairer le bon coup et d’acheter au bon moment et au juste prix.

Il faut également être prêt à bosser (ou à payer quelqu’un pour le faire) et donc, à s’investir, sans quoi le site ne connaitra jamais de hausse et ne pourra logiquement pas être revendu plus cher.

Où acheter ces sites ?

Des sites à vendre, il en existe pleins. De bons sites à vendre, un peu moins. Vous pouvez vous rendre dans certains groupes facebook spécifiques, ou sur des plateformes de vente dédiées comme dotmarket ou vipseo.

Vous n’avez pas à investir des millions, c’est là toute la beauté de la chose, vous pouvez simplement acheter un petit site à moins de 500€ qui ne dégage pas encore de revenus, mais dont vous sentez que le potentiel est là parce que la niche est intéressante et peu concurrentielle.

En réalité, que vous achetiez un site à 200 ou 2000€, la stratégie va être plus ou moins la même, identifier les points bloquants et les axes d’amélioration pour augmenter le revenu par visiteur pour créer de la valeur à la revente.

Quel site acheter ?

Comme dis précédemment, c’est véritablement la niche qui va importer dans votre choix. Grosso modo, pour qu’une niche soit bonne elle doit remplir les critères suivants :

  • bon volume de recherches mensuel
  • monétisable, avec de bons programmes d’affiliation (pas amazon svp)
  • peu concurrentiel (les requetes principales ne sont pas sous la domination de gros sites d’autorité thématisés)
  • durable, pas un effet de mode (ou votre chance tournera comme un hand spinner)
  • a le vent en poupe, une courbe d’intérêt montante
  • enfin, c’est encore mieux si vous connaissez bien la niche

Evitez également les emd et optez pour un nom de domaine brandable. N’achetez pas les-meilleurs-tables-a-langer.fr, mais plutôt quelque chose comme babyboom.fr, histoire de ne pas vous retrouver pieds et poings liés.

Soyez aussi certain que le site que vous avez dans le collimateur possède quelques bons keywords en page une, histoire d’être sûr qu’il “en a dans le cul” !

Vous l’avez trouvé ? Bien, il est temps de bosser et de parler seo.

Boostez la conversion

La première des choses à faire est de capitaliser sur l’existant. Logiquement, le site possède déjà des visiteurs, et alors, il est question d’augmenter le revenu par visiteur immédiatement.

Comment ? EN améliorant les CTA.

Les CTA, ou call to action, sont ces boutons qui incitent l’internaute qui visite votre site à acheter (ou autre), ce peut être un bouton qui renvoie sur une boutique partenaire ou qui invite à renseigner une adresse mail (si le site fait de l’emailing ou du lead).

Parfois, le simple fait de changer le texte d’un bouton ou sa couleur peut avoir de grandes conséquences sur le taux de conversion.

Outre les CTAS, vous pouvez tôt ou tard refaire une beauté au site, surtout si le design actuel est désuet ou juste laid.

Au delà même de la gueule du site, il est question de faire des choix de template stratégique, comme le fait par exemple d’avoir toujours les articles phares du site (en termes de ROI) linkés sur la page d’accueil, via la fonction featured article de wordpress par exemple.

Vous pourriez également vouloir revoir le template de vos articles affiliés, en mettant en haut de page un coup d’œil sur les meilleurs produits dont vous allez parler. Allez voir les cadors du web comme les numériques ou frandroid et analysez leurs pages de comparatifs de produits ou d’avis.

Enfin, variez vos affiliations, allez voir en dehors d’Amazon, même si ce sont de bons payeurs. Testez, testez et testez encore, allez chercher des produits exclusifs avec de meilleurs commissions. Variez vos programmes vous permet de ne pas être dépendant d’un seul affilié qui pourrait, du jour au lendemain clore les portes de son programme.

Diminuez le taux de rebond

Ensuite vous voulez vous attaquer au taux de rebond et diminuer celui-ci. Et la meilleure manière de faire est parfois juste de revoir les introduction des différents articles du site.

Il n’est en effet pas rare de voir des articles de comparateur broder 5-6 phrases et 2-3 paragraphes avant d’enfin, commencer à comparer des produits.

Exemple typique : quel est le meilleur grille-pain en 2021 ?

“Un grille pain-pain est un appareil qui sert à griller le pain (sans déconner) et il en existe littéralement des centaines sur le marché. Nous allons voir dans cet article comparatif quel type de grille pain est fait pour vous, selon vos besoins et votre budget. Mais avant cela, je vais vous parler de l’invention du grille-pain par Jean Michel Toastinette en 1920, qui avait découvert qu’avec de simples résistances blablablabla le visiteur s’est tiré t’es trop long.”

Ne riez pas, ce genre d’intro est ultra fréquente et honnêtement, on s’en fout de l’inventeur du grille pain ou des différents type de grille pain ou encore pire, de ce qu’est un grille pain.

Si le visiteur est sur votre page à l’instant T, il y a de foutues chances qu’il sache parfaitement ce qu’est un grille-pain, il veut juste que tu lui balance les 3 meilleurs grille pain et basta.

Alors hop, nouvelle version concise :

“Vous avez envie de vous faire une bonne tranche de pain grillée mais la flemme monumentale d’allument votre four ? Voici 3 grille pains qui valent leur investissement pour des matins réconfortants”

Après ça vous pourrez commencer à virer les recommandations de produits amazon qui ont de sales notes ou pire, qui ne sont plus en stock. Remplacez-les par d’autres programmes affiliations si besoin ou utilisez un plugin comme winamaz.

Faites un audit SEO technique

Voilà qui devrait vous donner du quick win, avec un outil comme ahrefs (gratuit pour faire des audits des sites que vous possédez), vous serez en mesure de voir les points bloquants et les axes d’amélioration rapidement.

Travaillez vos contenus…

Vous pourrez ensuite vous intéressé à ces pages stratégiques de votre nouveau site qui stagnent en fin de page 1 / début de page 2.

Commencez par vérifier si le mot clé ciblé est bien dans la balise title, si le titre est bien optimisé pour la conversion, et enfin, intéressé vous au contenu lui-même, avec un outil comme semji par exemple.

Vérifiez au passage que le site ne se cannibalise pas sur ce mot clé, à savoir qu’il y a bien une seule et unique page qui le vise.

Quand la page sera retravaillée aux petits oignons, vous pouvez lui envoyer du lien et pourquoi pas, faire 1-2 ancres exactes, dans la limite du raisonnable.

Et faites-en rédiger de nouveaux

Faites maintenant rédiger de nouveaux contenus en vous basant sur les mots clés de vos compétiteurs, puis sur les mots clés des concurrents de ces derniers. Pour cela, rien de mieux que d’utiliser seobserver.

Maintenant que vous avez identifié tous les contenus possible sur votre niche, il est temps de les faire rédiger, ou de les rédiger vous même si vous avez une belle plume ET que vous êtes expert du sujet.

Pour trouver le bon rédacteur, vous pouvez vous adresser aux membres de certains groupes facebook, et demander précisement à chaque candidat de s’évaluer dans :

  1. sa maîtrise de la langue française, sur une échelle de 1 à 10
  2. sa maîtrise de votre niche, sur une échelle de 1 à 10

Exigez au moins un 8 sur les deux tableaux.

Notez que si vos rédacteurs sont des experts, il est bon de les lister comme auteurs sur votre site afin de renforcer votre autorité aux yeux de Google.

Construisez vos articles sous forme de silo, et soyez sur de ne pas attaquer trop de silo à la fois, poncez une sous thématique afin que google vous identifie comme autoritaire sur celle-ci.

Exemple, vous venez de racheter un site sur les VPN, continuez à écrire sur tous les VPN existant avant de vous lancer, par exemple, dans les hébergeurs. Vous pourriez rendre Google confus à vous lancer dans trop de sous thématiques différentes à la fois.

Travaillez votre maillage interne

Admettons que le site que vous avez racheté traite de beauté et que vous vouliez attaquer les meilleurs produits minceur du marché. Votre site a de l’autorité mais aucun article sur le sujet, alors vous en rédigez un gros guide et…il ne rank jamais.

Etonnant ?

Pas tant, vous allez devoir écrire tout un tas d’articles sur les produits minceurs pour apparaitre comme expert mais surtout, interlinker tous ces articles entre eux, ce qui va en augmenter la pertinence sémantique.

Si certains plugins comme link whisper le font automatiquement, je suis plutôt partisan de se taper le boulot à la mano, bien que ce soit, je vous l’accord, une tâche fastidieuse.

Faites du lien !

Vous devez booster vos pages stratégiques, et pour cela, rien de tel que d’envoyer du lien !

Il existe littéralement des centaines de techniques, allant des échanges d’articles aux post invités en passant par l’achat de liens ou de domaines expirés.

Si vous n’avez pas de budget à allouer, soyez malin !